altapresse octobre 2020

altapresse

La revue de presse de la relation client

En ce mois d’octobre, les magazines s’intéressent aux innovations et au monde de demain.

On connaissait la fintech et la biotech, PME Magazine nous fait découvrir la foodtech : l’innovation alimentaire mêlant robotique, blockchain et biochimie pour améliorer la productivité des agriculteurs tout en s’accordant aux valeurs de durabilité actuelles.

Le magazine présente également le classement des meilleurs prestataires télécoms selon la satisfaction des PME suisses. C’est UPC qui arrive en tête de la téléphonie mobile et Peoplefone pour la partie fixe.

Dans le monde de l’entreprise, trop de contrôle peut devenir chronophage et ce n’est pas le rôle du manager d’être derrière chacun de ses collaborateurs en permanence. PME Magazine nous donne quelques conseils pour éviter à la fois le le micro-management et aussi le « control freak » (ou manque du contrôle en français).

 

Pourquoi je bosse ? C’est surement la question que l’on s’est tous posée au moins une fois dans notre vie. Perte d’intérêt, process absurdes, licenciements, ces dérives abiment la valeur du travail et rongent la motivation des salariés. Management tente de nous aider à retrouver le sens perdu et se remotiver. Dans son dossier, le magazine nous présente les 7 tue-l’amour du bureau comme les trajets, les collègues, les chefs absents… et les parades. Un peu plus loin dans ce même dossier, Management est allé à la rencontre de personnes ayant un « bullshit job », des boulots vides de sens, superflus voire néfastes pour la société mais qu’ils adorent tant !

 

Capital nous fait faire un bond dans le futur et nous présente les prodigieux changements qui nous attendent dans notre organisation de travail. Maintenant que les open spaces sont en concurrence avec le domicile des salariés, les locaux vont devoir se réinventer. Grâce aux illustrations, on peut facilement imaginer des hologrammes ou encore des quartiers d’affaires plus « humanisés ». Les smartphones vont devenir un élément constitutif du bureau.

Le magazine s’intéresse aussi aux métiers qui vont apparaitre et ceux qui sont menacés par la révolution numérique et transition écologique que nous sommes en train de vivre. Dans les nouveaux métiers, on retrouve chef de projet E-CRM, hacker éthique, big manager, agriculteur urbain ou encore chef de projet hydrogène.

 

Le suisso-canadien Philippe Peress a bien compris qu’il fallait se différencier. C’est pourquoi il a inauguré un nouveau concept d’espace de coworking de luxe alliant bien-être, art et services au cœur de Genève. Dans son magazine, Bilan appuie également sur le fait que les entreprises doivent repenser leurs bureaux, car le taux d’occupation va fortement baisser avec la hausse du télétravail. Il devient difficile de partager des surfaces, avec des mesures d’hygiène toujours plus renforcées.