altapresse décembre 2019

Les fêtes arrivent et vous serez nombreux à faire vos achats en ligne. Avant l’achat, vous aurez peut-être besoin de lire les avis d’autres consommateurs pour vous aider à faire votre choix.

Capital enquête sur les systèmes de notation en ligne : hôtels, restaurants, produits et même les médecins (depuis juillet dernier) ; aucune profession n’est épargnée. 77% des particuliers consultent les appréciations en ligne c’est pourquoi les marques y portent beaucoup d’importance. Alors que ces notes permettent de s’améliorer dans l’ensemble, certaines marques s’en servent souvent pour ajuster le bonus des vendeurs. La direction leur met la pression pour obtenir un maximum de retours ce qui peut être très mal vécu. Certaines enseignes vont encore plus loin en licenciant leurs employés en cas d’avis négatifs.  Les évaluations peuvent aussi être demandées en interne. Des entreprises invitent ainsi leurs collaborateurs à noter leurs boss ou leurs collègues…

Bilan préfère classer comme chaque année les 300 plus grandes fortunes de Suisse. Douze personnalités et/ou familles font leur entrée dans le classement 2019.

Le magazine nous apprend également que le géant Heinz paie un management brutal en optant pour une réduction drastique des coûts, qui a pour but de maximiser les profits, l’entreprise a finalement perdu des milliards.

 

Pour éviter les mêmes erreurs, la Harvard Business Review nous donne le classement des PDG les plus performants du monde en 2019, et s’inspire d’eux pour décortiquer le leadership du XXIe siècle.

Dans une des idées à suivre, le magazine nous confirme que le point de contact humain reste nécessaire dans les services clients. Les chercheurs ont en effet découvert que si les interactions réelles ne réduisent pas forcément l’anxiété du consommateur, elles le rendent plus heureux des choix effectués, et renforcent leur confiance envers l’entreprise.

 

Dans son dossier « spécial 30 ans », PME Magazine fait le point sur l’évolution de certains secteurs comme le tourisme qui doit se réinventer face au changement climatique et à une clientèle de plus en plus connectée. Le magazine confronte la vision de deux personnes issues de deux grandes lignées d’hôteliers de luxe.

A l’heure de la mutation et de la robotisation, les soft skills sont devenus indispensables. PME Magazine nous apprend ce que recherchent les employeurs mais aussi comment bien les mettre en avant dans le CV.

 

Dans son dossier spécial, Management nous offre 170 pages pour gérer les conflits en entreprise. Les nouvelles façons de travailler, particulièrement dans un open space, peuvent amener certaines hostilités. Même s’il n’existe pas de recette miracle pour résoudre à coup sûr n’importe quel conflit, le magazine donne quelques conseils que collaborateurs et managers peuvent mettre en place avant que la situation ne dégénère.