2 livres pour cet été : un pour s’instruire, l’autre pour se nourrir…

L’été représente souvent un bon moment pour se consacrer aux livres repérés, parfois achetés, mais souvent mis de côté.
Nous avons sélectionné pour vous le livre francophone de ce début d’année consacré à la relation client, et un autre qui est à notre avis un « must » en matière de développement personnel.

 

Avez-vous le sens du client ? Thierry Spencer, Editions Kawa

Parce que l’été sert aussi à récupérer le retard pris sur les lectures pourtant agendées, j’ai tout d’abord choisi de vous parler du dernier ouvrage de Thierry Spenser, acteur majeur de la relation client français que l’on ne présente plus.

J’avoue avoir été un peu déçu quand j’ai réalisé en recevant le livre qu’il s’agissait en fait d’une sélection d’articles de son fameux blog sensduclient.com, étant un lecteur assidu des écrits numériques de Thierry.

En me plongeant dans l’ouvrage, la déception a été rapidement levée, tant le plaisir de passer d’un sujet relation client à un autre est fort. Des points de vue, des analyses, des conseils, mais aussi des témoignages et anecdotes qui rendent les récits encore plus vivants.

A lui seul, l’article titré « Peut-on détester ses clients ? » est une magnifique démonstration du double talent de l’auteur : être proche du terrain et en connaître les difficultés, tout en étant capable de prendre de la hauteur pour en tirer des conseils stratégiques.

S’il n’en fallait qu’un, c’est LE livre francophone consacré à la relation client à lire cet été.

 

The One Thing, passez à l’essentiel, Gary Keller et Jay Papasan, Pearson

J’avais déjà commenté ce livre il y a quelques temps. Le fait d’en reparler récemment à des amis m’a donné l’idée de vous inciter à le (re)découvrir. Et au regard de la période difficile que nous traversons, je ne vous cache pas que je l’ai également remis sur ma liste de lectures du soir…

Il s’agit du livre qui a véritablement changé ma perception de l’avenir.

Toute l’originalité de cet ouvrage est de nous pousser à devenir minimaliste, à nous concentrer sur l’essentiel. Encore faut-il le définir, le connaître, l’apprivoiser…

Les auteurs conseillent dans un premier temps de se débarrasser des « mensonges qui nous éloignent de la vérité ». Cette phrase qui pourrait fort bien ressembler à un slogan sectaire nous amène pourtant à des éléments simples, comme le fait que le mot « priorité » ne devrait être utilisé qu’au singulier, si nous suivions à la lettre ses origines grecques. Il ne peut donc y avoir « des priorités » et il y a UN essentiel.

Pour ceux qui ont déjà choisi leurs livres d’été et que je ne vais donc pas divulgacher, voici la clé de cet ouvrage, la question déterminante à laquelle répondre changera forcément la vision de votre avenir et de celui de votre entreprise :

Quelle est LA chose essentielle que je peux faire de telle sorte qu’en la faisant tout le reste deviendra plus simple voire inutile ?

S’en suit de nombreux conseils pour répondre à cette question tout en réussissant à continuer à vivre « normalement », sans bousculer les habitudes de tout votre entourage…

Ma conclusion va paraître facile, mais il s’agit vraiment d’un livre essentiel, et il faut clairement qu’il devienne votre priorité de lecture pour cet été !