Interview de Hélène Salvini Fujita, consultante en stratégie retail

En plus des 5 collaborateurs que vous connaissez probablement déjà, altamedia, c’est aussi plus d’une dizaine de consultants et de formateurs expérimentés qui interviennent dans leurs domaines d’expertises et dans leurs langues maternelles comme Hélène Salvini Fujita, consultante en stratégie retail. Voici son portrait:

Quel est votre parcours ?

Après l’obtention d’un master en droit des affaires et d’une license en langue et culture chinoise, j’ai quitté ma ville natale de Paris pour commencer ma vie professionnelle à l’âge de 24 ans dans ma seconde ville natale de Tokyo.

Suite à un stage en ventes dans une boutique Dior, j’ai accepté le poste de chef de produits dans le département joaillerie de la Maison qui venait tout juste d’être créé au sein de la filiale japonaise. Cinq ans plus tard, je quittais la Maison après avoir supervisé 2 équipes dans mes rôles cumulés de directrice de Marketing et de Merchandising.

J’avais 29 ans et je voulais vivre une expérience de vie tout autre: les 3 années qui ont suivi ont été dédiées à la construction d’une carrière artistique en tant que comédienne (exaucer mon rêve d’enfant!) Au travers de diverses représentations entre Tokyo, Paris et Londres, j’ai eu la joie d’approfondir mes connaissances et compétences en matière de jeu théâtral, ce qui constitue aujourd’hui un outil fondamental dans mon approche en tant que formatrice-coach retail.

Ce chapitre artistique clos, j’ai réintégré le monde des bureaux en tant que directrice de communication et RP pour le groupe H&M au Japon. Malgré les nombreux apprentissages vécus sur ce poste, j’ai très vite été rattrapée par mon besoin d’exploration et ai décidé d’entamer une vie de professionnelle indépendante me permettant d’exercer divers métiers simultanément. Ainsi, au cours des 8 dernières années, j’ai eu l’opportunité de travailler en tant que

  • consultante en stratégie retail auprès de diverses marques,
  • Présentatrice d’une émission télévisée sur le cinéma japonais,
  • Interprète auprès de personnalités (patrons d’entreprises et artistes),
  • Maîtresse de cérémonie dans le cadre d’événements publics et privés à travers le monde

En parallèle de ces projets, je me suis découverte une affection particulière pour un métier tout autant inattendu sur mon parcours: celui de formatrice en ventes et management d’équipes.

Comment êtes-vous arrivé à la formation ?

Une amie qui exerçait le métier de formatrice m’a un jour proposé de reprendre son flambeau au sein d’une agence. Elle avait décidé d’accepter un poste salarié et cherchait quelqu’un pour animer des formations en management d’équipes pour le compte de l’Oréal Japon. J’ai saisi l’opportunité par curiosité et par envie de challenge. Cette première expérience n’a pas été simple dans ma prise de position en tant qu’intermédiaire externe face à 2 structures établies. Néanmoins, elle m’a fait prendre conscience de l’intérêt personnel que j’attribue par rapport à l’importance et la valeur d’une équipe bien gérée; ceci dans le cadre d’un objectif plus large d’harmonisation et d’efficience dans la communication interpersonnelle.

 

Quel est votre rôle en tant que formatrice ?

Dans la notion de formation, le focus porte sur l’objectif de transmission du savoir.

Or, Lorsque je parle de mon rôle vis-à-vis des participants à mes ateliers, je me présente en tant que coach, au-delà de ma qualité de formatrice. Le rôle de coach a pour particularité d’apporter un soutien plus personnel, individualisé, qui a pour objectif d’inciter et d’accompagner l’autre dans une démarche de transformation comportementale, allant bien au-delà de la transmission d’informations et d’outils. 

 

Qu’est-ce que ce rôle vous apporte ?

Il n’y a rien de plus épanouissant et gratifiant que de pouvoir consacrer son temps professionnel à une mission d’ordre personnelle. Exercer ce métier me permet de partager ma passion et ma vision pour un service client de haute qualité ainsi que de contribuer à exaucer mon souhait d’une société dans laquelle les individus communiquent avec respect et empathie à l’égard de tout un chacun. 

 

Comment collaborez-vous avec altamedia ?

Dès notre première rencontre, j’ai eu la certitude d’un partage et d’un alignement de valeurs entre Fabien Arévalo et moi-même. Nous partageons la même quête de l’excellence dans le service client par une approche tant structurée qu’empathique.

Nous collaborons plus particulièrement dans le cadre de missions présentant ‘la touche luxe’ pour point d’exigence. Les demandes sont centrées autour de la thématique de la montée en gamme. Il s’agit pour moi d’apporter mon expertise en matière du savoir-être et du savoir-faire haut de gamme que je pratique auprès de nombreuses Maisons dites de luxe.

 

Avez-vous une anecdote en tant que formatrice à nous raconter ?

On ne s’imagine pas qu’une formation puisse être si forte en émotions qu’elle puisse mener certains de ses participants à en verser des larmes de joie comme de frustrations! Mon rôle est aussi celui d’encourager l’autre à sortir de sa zone de confort et de surmonter la peur de l’échec face à un nouveau défi. Que de joie de voir ses participants se féliciter eux-mêmes de leur réussite pour avoir osé le changement! 

À ce titre, 2 directrices de magasins qui avaient cessé de communiquer entre elles à force de discordes ont été mises à l’épreuve dans un exercice de conciliation. Par mon accompagnement soutenu, elles sont parvenues à confronter leurs frustrations, entrer en accord, puis terminer la session par l’écriture collaborative d’un plan d’actions commun qu’elles ont mis en pratique après la formation. 

Enfin… un client qui vous appelle pour vous annoncer que le magasin a fait un bond de 300% en ventes sur plusieurs semaines après votre passage… cela reste toujours mémorable!