Profiter de la période pour se former

3 exemples de pistes à creuser

Si les deux dernières semaines de mars ont surtout été consacrées à accuser le coup et à effectuer les démarches administratives nécessaires, le report des missions d’animation de formation m’ont rapidement fait rendre compte que mon agenda Outlook offrait de belles possibilités de « remplissage ».

J’ai donc décidé de ressortir des tiroirs les idées de développement et de formation qui étaient sans cesse reportées de vacances d’été en repos de Noël depuis plusieurs années.

Pour ceux qui comme moi auraient encore quelques moments de libres durant les prochaines semaines (ou qui veulent s’en créer), je partage ici les formations que j’ai eu la chance de suivre depuis 2 mois.

Je partagerai dans un article Linkedin les webinaires à suivre, lieux de réseautage à distance et autres sources d’information.

 

Linkedin Learning : une offre pléthorique !

Vous l’avez probablement remarqué, de nombreuses sociétés ont fait preuve de bienveillance (et d’opportunité commerciale) en offrant des chaines supplémentaires ou des contenus gratuits.

C’est le cas de Linkedin qui a ouvert ses contenus de formation. Vous trouverez ainsi « Linkedin Learning » en haut à droite de votre menu, sous la partie « produits ». Le choix des thèmes est vraiment riche, présenté sous 3 axes (business, créativité et technologie) et pour chacun les sujets, logiciels et cursus d’apprentissage liés.

A titre personnel, j’ai décidé de me perfectionner à l’animation de formations à distance (très probablement utile pour un avenir proche) et de revoir les concepts Lean, Six sigma et ITIL. J’en ai aussi profité pour comprendre enfin en quoi consistait le copywriting, et j’ai été rassuré. J’ai en effet réalisé que 80% de cette « nouvelle façon d’écrire » est in fine constitué des bases de la conception rédaction publicitaire apprise dans les années 80, adapté aux supports digitaux et réseaux sociaux, que j’avais eu la chance d’apprendre il y a quelques années en « Rédaction web ».

De manière générale, les contenus sont vraiment bien faits, avec la possibilité de travailler par séquences vidéos de 2 à 6 minutes en moyenne.  Afin de vous motiver, vous pouvez définir un temps hebdomadaire à consacrer à la formation.

Petite astuce si vous avez la chance de maîtriser la langue de Shakespeare (ou que vous souhaitez vous améliorer), passez donc en langue anglaise et découvrez un catalogue encore plus riche de formations à disposition ! Cette option aura une influence fortement positive au moment où une proposition me sera faite pour passer en mode « abonnement payant » à la suite de cette découverte, car je pense que cette période viendra prochainement…

Les spécialistes partagent leur savoir : facilitation visuelle et gamification

Plusieurs indépendants offrent également des formations à distance intéressantes.

Pour mes collègues animateurs, je ne peux que recommander la formation vidéo de Cornelia Khaus sur la facilitation visuelle. Cela faisait plusieurs années que je ne trouvais pas de dates en concordance avec mon agenda pour suivre sa formation présentielle. Cornelia a eu la bonne idée de se lancer à l’enregistrement de vidéos l’an dernier, et mes dessins ont ainsi pu prendre du volume grâce à ses techniques d’ombrage. En quelques heures et quelques marqueurs appropriés, vos flipcharts vont prendre des couleurs et du relief…

Persuadé depuis plusieurs années que le jeu constitue un vecteur primordial de dynamisation des équipes et des séances, je l’ai intégré dès la création d’altamedia en 2003 dans nos formations, quand le mot « gamification » n’était pas encore à la mode. Après quelques conférences et formations de formateurs animées sur le sujet, j’ai été très heureux de découvrir la formation en ligne proposée par « el gamificator ».J’étais déjà fan du livre « La gamification » sorti en 2014, et de sa fameuse méthode GAME (Goals, Actions, Merit, Evaluation), et n’ai pas hésité un instant à m’inscrire à ce riche contenu à distance.

Après une solide introduction à l’approche comportementale, l’auteur liste les mécaniques de coaching, de storytelling et sociales, avant de détailler les récompenses et de finir sur le design pour concevoir un programme de gamification. Un contenu très riche, de plusieurs heures, qui mêle hauteur théorique et stratégique et pragmatisme de terrain, ce qui n’est pas sans me déplaire, partageant ce type d’approche dans toutes nos interventions.

 

Se former à la qualité des écrits

Enfin, parce que pratiquer par soi-même vaut toujours mieux que de « bien connaître » un programme, j’ai décidé de me mettre dans la peau d’un participant au module de e-learning consacré à l’orthographe et à la grammaire.

Nous proposons ce module depuis l’an dernier, et je n’avais jamais trouvé le temps de le suivre entièrement. J’ai un peu exagéré en complétant mon parcours en moins de 3 semaines alors que l’accès est disponible pendant 6 mois. Passé l’orgueil de me voir attribuer le niveau de parcours le plus élevé suite au test initial, les exercices m’ont rapidement ramené à l’humilité. Participes passés, conjugaison et dictées m’ont fait passer de sacrées soirées, et m’ont aussi fait progresser de 32%.

Il me reste maintenant à faire valider ce développement en passant la certification Le Robert.

 

Se former toute l’année…

Je me rends compte en écrivant cet article que j’ai probablement pratiqué l’effet levier, que je dénonce pourtant à longueur d’année. Ce principe consiste à passer d’un état 0 à un état 100, comme ces entreprises qui passent d’un jour à l’autre de « aucune procédure » au « tout process », ou du « aucune vente » à « tout pour la vente ». Au risque du trop-plein. Heureusement, un équilibre se crée généralement au bout de quelques semaines.

En ce qui concerne la formation, j’ai réalisé que je n’en avais pas suivi depuis quelques temps, et que j’ai probablement abusé dans le nombre de modules commencés.

La bonne résolution de cette sortie de crise consiste donc en la planification de formations à suivre sur l’ensemble de l’année, et surtout de bloquer du temps chaque semaine pour suivre ces formations !

Fabien Arévalo

Fabien Arévalo

Fondateur et Directeur d’altamedia