Quelques livres pour se détendre cet été

 

 

L’été est souvent l’occasion pour moi de quitter (momentanément) les livres dédiés à la relation client, pour découvrir des ouvrages plus propices au développement personnel et à la remise en question.

Voici une sélection de ceux qui ont ensoleillé mes derniers étés, et qui restent évidemment d’actualité !

 

L’envie, une stratégie, Olivier Bas, Dunod

Le sous-titre de ce livre résume parfaitement ce que vous en retirerez : « quand l’enthousiasme stimule la performance de l’entreprise ».

Après nous avoir dressé une définition du concept de l’envie, l’auteur nous explique comment, au nom de la performance, les entreprises détruisent l’envie qui est pourtant selon lui au cœur de la performance. Il revient notamment sur ce qui est pour lui une évidence : seul un salarié satisfait peut satisfaire un client (un petit air de « symétrie des attentions » bien connu dans notre monde de la relation client).

La partie la plus intéressante est clairement celle consacrée à la mise en œuvre d’une stratégie basée sur l’envie. Au-delà des concepts stratosphériques, Olivier Bas propose des idées simples pour « faire de l’entreprise une communauté de désirs ». L’empathie devrait devenir le nouveau paradigme de la communication, et le rôle principal du manager devrait être de créer de l’optimisme.

Au final, un livre qui donne envie si ce n’est de changer, du moins de tenter…

 

The One Thing, passez à l’essentiel, Gary Keller et Jay Papasan, Pearson

Voici probablement le livre qui a véritablement changé ma perception de l’avenir.

Toute l’originalité de ce livre est de nous pousser à devenir minimaliste, à nous concentrer à l’essentiel. Encore faut-il le définir, le connaître, l’apprivoiser…

Les auteurs conseillent dans un premier temps de se débarrasser des « mensonges qui nous éloignent de la vérité ». Cette phrase qui pourrait fort bien ressembler à un slogan sectaire nous amène pourtant à des éléments simples, comme le fait que le mot « priorité » ne devrait être utilisé qu’au singulier, si nous suivions à la lettre ses origines grecques. Il ne peut donc y avoir « des priorités » et il y a UN essentiel.

Pour ceux qui ont déjà choisi leurs livres d’été, voici la clé de cet ouvrage, la question déterminante à laquelle répondre changera forcément la vision de votre avenir et de celui de votre entreprise :

Quelle est LA chose essentielle que je peux faire de telle sorte qu’en la faisant tout le reste deviendra plus simple voire inutile ?

S’en suit de nombreux conseils pour répondre à cette question tout en réussissant à continuer à vivre « normalement », sans bousculer les habitudes de tout votre entourage…

Ma conclusion est facile, mais il s’agit vraiment d’un livre essentiel !

Eat that frog !, Brian Tracy, Hodder

Parce que les vacances sont aussi l’occasion de travailler les langues étrangères, le petit dernier est en anglais. Bon, pour ceux qui ont choisi allemand ou espagnol, il existe aussi en français sous le titre « Avalez le crapaud » aux éditions du trésor caché.

L’idée générale du livre est dire que si vous avalez le matin un crapaud vivant, c’est très probablement la pire chose qui pourra vous arriver de la journée.

Loin d’un remake d’une épreuve d’émission de télé réalité, Brian Tracy nous livre une méthode pour arrêter de reporter au lendemain les tâches qui nous repoussent. Et d’une manière plus générale, à mieux gérer notre temps.

Comme la plupart des ouvrages américains, l’idée de base est très bonne… mais elle est étirée de chapitre en chapitre et on se dit qu’un article aurait peut-être suffit.

Le parallèle avec « The One Thing » est que l’auteur nous conseille de nous concentrer sur les choses importantes et veiller à ce qu’elles soient réalisées. La différence est que l’ion reste ici au pluriel et pas au singulier de LA chose importante.

En 21 points concis et précis, Brain Tracy décrit une méthode qui, si nous la suivons, ne peut que nous amener des éléments positifs. Encore faut-il trouver la motivation et l’énergie pour les suivre quotidiennement, sans se laisser déborder par tous les aléas de la vie d’une entreprise et de ses collaborateurs…

Et après ???

Et c’est probablement là le point commun de ces 3 livres. De très bonnes méthodes qui nous aident à être plus performants, plus productifs et plus heureux…pour autant que nous nous donnions les moyens de les suivre réellement. Les bonnes résolutions survivront-elles à la fin de l’été ?

La réponse n’est pas évidente, mais c’est bien là l’intérêt des livres lus sous un parasol, non ?