COMMENT AMELIORER VOS RELATIONS CLIENTS ET COLLABORATEURS GRÂCE AU GAMESTORMING ?

 

Qui n’a jamais participé à des réunions sans ordre du jour ou des formations sans objectifs précis avec comme seul support un PowerPoint qui n’en finit pas ?

En parlant de « Gamestormimg », nous faisons référence au livre américain du même nom qui réunit des dizaines de jeux et d’outils pour partager, co-créer et animer n’importe quelle séance.

 

Adeptes de cette technique depuis plusieurs années, nous profitons de cet article pour partager notre expérience et quelques bonnes pratiques.

Qu’est-ce que le Gamestorming ?

Même s’il n’existe pas de traduction en « bon français », nous pouvons dire qu’il s’agit d’une contraction entre les notions de jeu et de brainstorming.

Le but est de faciliter tout type de réunion ou d’atelier que vous vivez en interne, comme par exemple :

  • Définir sa vision d’entreprise et sa stratégie,
  • Gérer des réunions,
  • Développer la créativité,
  • Résoudre des problèmes,
  • Améliorer la cohésion d’équipe,
  • Faciliter un changement…

Les avantages ?

Le jeu est un réel outil de créativité qui permet de créer une ambiance plus informelle, propice aux échanges et aux interactions.  Cette méthode favorise également le travail en équipe et l’implication de tous les collaborateurs, même les plus réticents !

Comment ?

Rien de plus simple ! Un stylo, une feuille ou un flipchart, et on laisse place à notre imagination !

Mais attention : le but n’est pas simplement de s’amuser, il faut que le gamestorming réponde à une problématique bien précise.

Il faut alors s'assurer que chaque réunion ait une ouverture, une phase d'exploration et une clôture. Le fait de réfléchir à la structure en amont vous garantit de ne pas perdre votre temps, d’être productif et, surtout, d’atteindre les objectifs de la réunion.

3 exemples faciles à mettre en place

Nous vous encourageons à vous rendre sur le site web www.gamestorming.com afin de trouver les jeux qui vous conviennent. En attendant, nous vous avons sélectionné 3 exemples faciles à utiliser pour vos séances.

  • Une tarte pour ordre du jour

Souvent très formalisés, les ordres du jour peuvent être une simple indication de ce qui sera couvert dans la session afin que vous puissiez vous assurer que les objectifs seront atteints. 

Comment jouer :

1. Dessinez un cercle représentant votre "tarte" du temps sur le tableau blanc. 
2. Écrivez l'objectif de la réunion au milieu du cercle. 
3. Notez ce qui sera discuté dans chaque segment. Ajoutez-les autour.
4. Déterminez combien de temps est réservé pour chaque partie. Par exemple: "Nous allons consacrer un tiers de notre temps à cet élément, mais nous devons en garder la majeure partie pour cela, et nous garderons les cinq dernières minutes pour…."

  • L’anti-problème

Ce jeu permet à une équipe travaillant déjà sur un problème, mais étant à court d’idées, de trouver d’autres solutions.

Comment jouer :

1. Avant la réunion, trouvez une situation qui doit être résolue ou un problème qui nécessite une solution.

2. Faites des groupes de 3 à 4 personnes et décrivez ce qu'ils vont aborder ensemble : l'anti-problème, ou l'opposé du problème actuel. Par exemple, si le problème est lié à la conversion des ventes, les joueurs pourraient faire un remue-méninge pour que les clients évitent d'acheter le produit. Plus le problème est extrême, mieux c'est !

3. Donnez aux joueurs 15-20 minutes pour générer et afficher différentes façons de résoudre l'anti-problème. Encouragez des réponses rapides et un volume d'idées. Il n'y a pas de mauvaises solutions.

4. Rassemblez les groupes et discutez des solutions apportées par les joueurs.

  • L’affiche d’humeur

Le but est de créer une affiche ou un collage qui capture la «sensation» globale d'une idée.

Comment jouer :

1.Rassemblez du matériel visuel à partir de magazines, de sites internet, ou même des présentations d'entreprise ainsi que des ciseaux, ruban adhésif, papier vierge,.... 

2. Réunissez le groupe autour des matériaux et du thème qu'ils interpréteront. Voici quelques exemples :

  • "Notre culture"
  • "L'année prochaine"
  • "Le nouveau produit"

3. Le jeu est terminé lorsque le tableau est complet mais l’idée devra continuer à vivre après la séance. Il est important de garder la planche visible tout au long du développement.

altamedia utilise le jeu, les mises en situation et les études de cas afin de rendre ses formations plus dynamiques et agréables, avec toujours l’objectif en ligne de mire. Nous personnalisons chacune de nos formations en vous proposant des animations adaptées à vos collaborateurs et votre activité.

Chaque année, nous essayons d’innover afin de vous proposer des nouvelles animations en cohérence avec l’évolution du marché. Depuis quelques mois, nous vous proposons un workshop autour de l’expérience client qui repose sur 3 étapes entièrement pensées autour du gamestorming : personas, parcours client et satisfaction/émerveillement client.

 

CONCOURS !

Nous faisons gagner un livre « Gamestorming: Jouer pour innover » des éditions Diateino.

Pour jouer répondez à cette question :

Comment s’appelle l’inventeur du post-it ?

Envoyez votre réponse à info@altamedia.ch. L’un des répondants sera tira au sort et recevra ce livre la semaine prochaine. Bonne chance !